Lundi 9 mars 2009 : cascade Langevin et la route des Laves

Publié le par Laëtitia

Visite du Sud sauvage

Nous avons commencé la journée par une visite à la Cascade Langevin et à la rivière Langevin : c’est un endroit en semaine où toute la vie créole s’y joue. Des  Gramounes » y jouent aux dominos sous les kiosques. Le weekend, chaque piscines naturelles est occupées par des jeunes. C'est certainement la cascade la plus magnifique de l'île et il faudrait un appareil photo panoramique pour la prendre en entier!


Nous nous sommes ensuite arrêté à Cap Méchant avec ses monstrueuses vagues et ses courants. C'était très impressionnant d'observer ses vagues en furie.
Les coulées de lave du volcan ont formé une falaise noire comme du charbon d’une quinzaine de mètres de hauteur plongeant dans la mer.

Nous avons ensuite fait une brève pause aux puits des anglais sur le littoral de Saint Philippe.

Après une pause déjeuner, nous avons pris  la route des laves :

Coulée du 20 mars 1986 :
 elle a détruit 8 maisons, a coupé la route et a rejoint l’océan. Elle a prolongé le promontoire de la table de plusieurs dizaine de mètres. La végétation a repris ses droits.

Arrêt au point de vue du vieux port et vue sur la coulée de 2007.



Pointe du tremblet avec une vue sur la coulée de 2007

Coulée d’avril  2007 : 120 million de m3 de lave déversée, la naissance de 2 plages et 30 ha gagné sur la mer. Paysage encore désertique avec encore des fumerolles.
Voir : http://www.fournaise.info/eruption2avril07.php
 

Voir la vidéo de l'éruption du siècle :




Coulée du 5 janvier 2002 :
Le village de bois blanc a été évacué. Il a disparu sous la coulée de février 2005.,L’île s’est agrandie de 24 300m².
Voir : http://www.fournaise.info/eruption2avril07.php .
Coulée de 2004 voir : http://www.fournaise.info/eruption13aout2004.php

 

Vidéo sur la coulée de 2004 :




Coulée de 2001
Coulée de 1998 où tout a repoussé
Coulée de 2002 avec de jeunes plants

Nous nous sommes ensuite arrêté à l’anse des cascades (cascade = la montagne qui pleure)



 

Enfin, à Piton sainte Rose, l’église Notre Dame des laves est entourée par la coulée de 1977. En effet, lors de l'éruption, la lave s'est arrêté au pied de l'église, et la contournée. Mais ce n'était pas un phénomène divin car ce même phénomène s'est produit à la gendarmerie! 


 

Publié dans L'ile de la Réunion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article